#RhumRedefini au Spirit House

J’ai eu l’immense bonheur d’être invitée à une soirée organisée par Brugal mercredi dernier au Spirit House.

À l’arrivée, on nous a remis des passeports contenant des informations sur le déroulement de la soirée.


On y a ainsi appris que la soirée se déroulerait en quatre temps soit, un cocktail de bienvenue, une dégustations guidée, une démonstration culinaire et une démonstration de mixologie.

Donc, en attendant l’arrivée des autres convives nous avons été invités à nous attabler au au fond du bar avec un cocktail et à déguster des bouchées préparées par José Alexander Porta Jimenez, le chef du Spirit House.

À gauche: arancinis; À droite: verrine de bruschetta et Rum Martinez

Une fois tous les invités arrivés, nous nous sommes dirigés vers le sous-sol, ou comme le propriétaire du Spirit House a baptisé l’endroit, la cave sociale. Nicolas Villalon, ambassadeur du portefeuille Edrington (dont fait partie la marque Brugal), nous y attendait pour une dégustation dirigée.

Dans un premier temps, il nous a présenté les trois principales qualités de rhum soit, léger, industriel/lourd et agricole. Dans le cas qui nous intéresse, Brugal est un rhum léger puisque, de par sa méthode de fabrication, il contient le niveau le moins élevés de congénères. D’ailleurs, Brugal peut se targuer de produire un rhum d’une pureté de 95 %, ce qui est le maximum permis par la loi.

Puis, une courte présentation des techniques d’assemblage et des divers produits de la marque a suivi.

Ensuite, nous avons eu le plaisir de déguster 4 produits, soit l’Extra Dry, l’Añejo, le Extra Viejo (XV) et le 1888. Détail intéressant, contrairement au vin, on ne doit pas remuer le rhum dans le verre pour le déguster. En effet, ceci a pour conséquence de libérer la vapeur d’alcool et masquer les arômes du rhum. (Mon coup de coeur, le XV, d’ailleurs disponible à la SAQ)


Une fois la dégustation terminée, nous avons eu droit à une démonstration culinaire lors de laquelle le chef a préparé trois recettes à base de rhum: un ceviche de crevettes, un carpaccio de boeuf et des churros avec des sauces caramel et chocolat au rhum.


Puis, pour terminer cette soirée sous le signe du rhum, nous sommes passés derrrière le bar pour un cours de mixologie. Nicolas Villalon nous a montré comment préparer un daiquiri classique, ou ce que certains appelleraient un Papa Doble en raison des deux onces de rhum qu’il contient.

Enfin, voici quelques faits intéressants concernant Brugal:

  • de la récolte de canne à sucre au processus de vieillissement final, ses ingrédients fins sont de source locale et chaque étape de sa fabrication a lieu en République dominicaine;
  • seuls les membres de la famille Brugal peuvent aspirer à devenir maître
    assembleur Brugal;
  • chaque année, Brugal recycle 25 000 fûts, et en construit 25 000
    nouveaux.

Une réflexion sur “#RhumRedefini au Spirit House

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s