S’organiser, c’est pas sorcier!

Plusieurs personnes trouvent intimidant ou compliqué d’organiser un voyage soi-même. J’ai donc pondu ce billet expliquant sommairement comment je procède pour prouver que ça n’a en fait rien de sorcier.

1) Choisir une destination

20140701-222803-80883028.jpg
(Image: bien-voyager.com)

Plusieurs facteurs peuvent influencer mon choix:

– une série d’articles d’un blogueur voyage m’interpelle;
– un artiste que j’affectionne particulièrement se produit en spectacle;
– un épisode d’une des émissions de télé d’Anthony Bourdain me donne faim;
– ma « bucket list » sans fin!

2) Planifier le transport

Je suis abonnée aux newsletters d’à peu près toutes les compagnies aériennes ayant des vols en partance de Montréal. Je consulte aussi très régulièrement des sites comme Yulair ou skyscanner.ca. Pour les cas plus difficiles, je fais aussi affaire avec une agente de voyage.

3) Planifier l’hébergement

Là aussi j’ai plusieurs sources:
– les amis qui y sont déjà allés;
– les sites web tels Trivago, Booking.com et Hotels.com;
– les critiques (à prendre avec un grain de sel!) de Trip Advisor.

4) Planifier des activités

– Boite de courriel
Dans ma boite de courriel, je me crée des dossiers portant le nom d’endroits que je vais visiter prochainement. Chaque fois que je tombe sur un article intéressant au sujet de l’un de ces endroits, je m’envoie un courriel que je classe ensuite dans le dossier de la ville correspondante. Quand je suis prête à constituer mon itinéraire, je consulte les courriels dans ce dossier pour m’inspirer.

– Lonely Planet

J’en ai toute une collection.

20140701-222152-80512140.jpg

Ces guides sont très bien détaillés et fiables. Je me sers d’ailleurs aussi pour planifier le transport une fois sur place.

5) Laisser de la place pour les surprises

Je n’aime pas avoir un itinéraire trop chargé, prévu à la minute près.
Il arrive donc très souvent que je ne fasse pas la moitié des choses inscrites sur ma liste.

En voyage, les meilleures expériences sont souvent celles qu’on n’avait pas prévues au départ.

Des exemples:

– Pérou

Au retour du Machu Picchu, n’ayant rien de prévu pour le souper, je suis entrée au hasard dans un restaurant.
À cet endroit, j’ai fait la connaissance d’un brésilien qui ne parlait que portugais.
Nous avons passé la soirée à communiquer comme nous pouvions, incluant les dessins sur les napkins.

On a beaucoup rigolé et il a même pris cette photo de ce qui a été ma première expérience à manger du cochon d’inde!

20140701-221831-80311963.jpg

– San Diego

Sous l’impulsion du moment je suis descendue à un arrêt du tramway sans trop savoir pourquoi. En marchant, je suis passé devant le Knotty Barrel, un bar sportif avec une superbe carte de bières artisanales.

Quand j’ai dit à la serveuse que j’étais de Montréal, elle a réglé l’une des télés afin qu’elle projette le premier match de la série Rangers/Canadiens.
Un homme est entré, lui aussi tout à fait par hasard, c’était un New Yorkais!

Nous avons donc regardé le match ensemble, en prenant chacun pour notre équipe. Le Canadien a finalement perdu, mais l’après-midi fut quand même très divertissant.

Eh voilà! Comme vous l’avez constaté, c’est beaucoup moins compliqué que ça peut en avoir l’air.

Bon voyage!

Une réflexion sur “S’organiser, c’est pas sorcier!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s