Éloge de la folie

Rassurez-vous, je ne vais pas vous faire la critique du livre d’Érasme! Je veux plutôt parler de la folie passagère, de ces décisions qu’on prend sur un coup de tête.

En mars, déprimée par l’hiver qui ne finissait plus et déçue d’un échec amoureux, je cherchais une façon de me remonter le moral. J’ai décidé qu’acheter un billet pour aller voir mon chanteur préféré me remettrait de bonne humeur.

Alors, carte de crédit en main, je suis allée consulter Livenation pour trouver un concert de Tim McGraw, le weekend, et tout ça près de la maison. Jusqu’ici, tout ça semble encore bien raisonnable.

Toutefois, ne trouvant rien répondant aux deux derniers critères, je me suis mise à chercher un concert pendant un long weekend. Bam! Tim allait se produire le 17 mai à Chula Vista, justement pendant la fin de semaine de la fête de la Reine (de Dollard? des Patriotes?).

Me voici donc aujourd’hui à Chula Vista. J’y suis arrivée à 16 heures, heure locale.

Voici quelques photos de touriste prises en chemin.

20140516-173408.jpg

20140516-173421.jpg

20140516-173437.jpg

Je termine là-dessus pour l’instant.
Mon lit King m’appelle.

2 réflexions sur “Éloge de la folie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s